Blogs littéraires

 

L'Éventreuse :

 

« Certains diront que c’est cru, d’autres que c’est gore mais moi je te dis qu’elle appelle juste un chat, un chat pour nous offrir un récit d’un réalisme époustouflant !

Elle t’emporte au cœur des superstitions et des légendes au travers d’une plume faite d’aiguilles et de potions. Moitié sorcière, moitié fée, Stéphanie te plonge dans les abysses de la condition féminine de ces périodes où l’on se sevrait, asservissait. De ces années où l’homme régnait en maître et seigneur et la femme subissait n’ayant d’autre choix que de se débarrasser d’une graine malsaine. »

https://sangpages.com/2020/06/25/leventreuse-stephanie-glassey/ 

« La victime devient bourreau à son tour pour se venger de la répression et de l’hypocrisie des hommes. Et la vengeance sera à la hauteur des tortures subies par les femmes et les enfants. Elle se venge de l’oppression du patriarcat et on tombe dans le « gore » avec délectation et soulagement. Par là, ce livre est féministe. Marie-Ange prend son destin à bras le corps pour ne plus subir.

J’ai beaucoup ri en lisant l’éventreuse. J’ai sauté quelques pages pour y revenir avec prudence. »

https://lesplusbellesplumes.com/la-chauve-souris-et-leventreuse/?fbclid=IwAR3CskCuLnEBj8eX0KFnx0t0n8UoQGZNJT4qSYIqq4QPJUbW1DiplieiZyw

« Alors forcément, il s’agit d’avoir l’estomac bien accroché, parce que la plume graphique et psychologique de Stéphanie Glassey se met cette fois au service d’une atmosphère glaçante et de scènes franchement trash.»

https://dejeunersouslapluie.com/2021/04/20/selection-vous-reprendrez-bien-un-peu-de-litterature-suisse/

Confidences assassines : 

« Mais si le charme de l’enquête reste indéniable, Confidences Assassines prend une toute autre ampleur en suivant, sur une alternance du passé et du présent, la destinée d’Adèle dont l’ascendance et la descendance vont impacter toute sa vie prenant la forme d’une longue tragédie sans fin, imprégnée de colère, de désespoir et dont certains événements ne manqueront pas de marquer d’autres membres de la communauté. »

 

« Transactions immobilières douteuses et souvenirs mortels aux conséquences tragiques, Stéphanie Glassey dépeint, avec un indéniable talent et une véritable force évocatrice, ce Valais au charme rugueux dont on découvre les terribles secrets au gré de Confidences Assassines. »


http://monromannoiretbienserre.blog.tdg.ch/archive/2019/09/01/stephanie-glassey-confidences-assassines-memoire-mortelle-300587.html

« L’auteure emporte brillamment le lecteur dans son aventure au travers d’une écriture rythmée et précise, où elle joue avec des mots percutants, des phrases bien tournées, sans toutefois être pompeuses, des sentiments développés et exprimés avec émotion et justesse.


Elle sait également garder l’intrigue haletante jusqu’à la fin, avant de dévoiler un dénouement inattendu et renversant où se mêlent un peu de folie et beaucoup d’altruisme.


À n’en pas douter, ce roman touche à l’être humain au plus profond de son âme, faisant vibrer ses vertus ou ses dérives. »


https://webliterra.ch/litterature-generale/ouvrages-commentes/oc_steglaconfass

Ce roman policier est une véritable fresque historico-sociologique sur une période d un siècle en Valais. 

Le lecteur, tenu en haleine par un suspense bien amené , découvrira qui ils sont au fur et à mesure de l intrigue. 

En faisant alterner un récit contemporain, celui de Juliette, avec un récit du début du siècle dernier, celui d Adèle, l auteure nous invite à la rencontre d une vallée, d un village, de plusieurs destinées étrangement mêlées les unes aux autres. 

(...) 

L amour, l évolution de la condition de la femme, l histoire d une région et une ode à cette montagne valaisanne merveilleuse font de ce roman, un livre essentiel à qui veut connaître le Valais. 

Il est magnifiquement écrit avec des références à Ramuz , Racine et Goethe notamment. Des passages poétiques qui rendent un hommage vibrant à une nature souveraine. 

(...)

Premier livre très réussi!!!

https://m.facebook.com/autourdunsamovar/

« Confidences assassines, le roman de Stéphanie Glassey, porte donc bien son titre. Tout le monde ment dans cette histoire, persuadé de faire pour le mieux. De quoi se poser ces questions finales sans véritables réponses:

 N'y avait-il donc que cela? Ce que l'on dit et ce que l'on tait... Était-ce trop tard pour le repentir ou le pardon? Était-il possible, enfin, d'échapper au malheur de sa lignée? »

http://www.francisrichard.net/2019/06/confidences-assassines-de-stephanie-glassey.html

« ... c’est surtout la plume qui m’a donné envie de prendre mon temps, pour savourer la mélodie des mots et les tournures élégantes. Il est rare de tomber sur un polar qui ose une écriture un peu plus lyrique, je tenais donc à saluer cette belle prise de risque. »

 

« Quant à l’histoire, elle m’a tout simplement enchantée. Le scénario est bien construit, touffu, on est sur une enquête crédible et réaliste, loin des rebondissements spectaculaires et du FBI mais pas moins captivante pour autant. Chacun des personnages a sa personnalité bien travaillée, on s’attache un peu à tout le monde et on ne sait plus qui suspecter. J’ai aimé qu’on s’attarde sur les conséquences psychologiques d’un tel événement, le deuil, l’incompréhension, la méfiance qui s’installe, les rumeurs qui enflent et détruisent tout sur leur passage. Je ne dirai rien de plus pour préserver la surprise, mais c’est un sans faute pour moi, tant dans le suspense que dans le cadre, l’atmosphère et la narration. Un magnifique premier roman, je signe déjà pour le prochain ! »

https://dejeunersouslapluie.com/2019/06/15/plaisir-de-lire-tel-un-etang-profond-confidences-assassines/

« Avec "Confidences assassines", un premier roman foisonnant dont la mémoire est le fil conducteur, l'auteure dissèque avec virtuosité le jeu implacable des secrets de famille et des histoires de village, pétries de rognes et de loyautés, avec tout ce qu'il peut avoir de pesant, voire de mortel, dans ses implications. Elle pose ainsi une question: vaut-il la peine de réveiller des mémoires enfouies? De plus, elle explore d'autres temps, ceux d'un Valais rural demeuré longtemps archaïque, sévère et taiseux. Cela, autour d'un trio de personnages hauts en couleur qu'elle a travaillés à l'envi et dont l'enquête promène les soupçons sur plus d'un personnage du livre, cruellement mis à nu au fil des découvertes les plus glaçantes. »

 

http://fattorius.blogspot.com/2019/05/confidences-assassines-quand-les.html?m=1